CR Conférence Buatier de Kolta

 

 

Buatier de Kolta

Conférence Hjalmar

 

photo© JEFFNALIN

 

 

À la demande de l’Association « Histoire et Patrimoine de Caluire et Cuire », Hjalmar a donné une conférence intitulée « Buatier de Kolta, le plus grand magicien après Robert-Houdin », le mardi 19 décembre 2017 à 18 heures, en la salle du Conseil Municipal de l’Hôtel de Ville de Caluire et Cuire (Rhône)

Malgré les conditions atmosphériques rendant les déplacements difficiles dans l’agglomération lyonnaise depuis quarante-huit heures, un nombreux  public (parmi lequel nous avons reconnu Monsieur Serge Odin, Président de la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs (F.FA.P.), Monsieur Jeff Nallin photographe portraitiste bien connu à Lyon notamment comme le photographe de Paul Bocuse et d’un grand magicien lyonnais (voir couverture de la revue de la prestidigitation n°621), etc.), se pressait dès 17h30 dans la salle de conférence où Hjalmar et son épouse Gerda accueillaient les nouveaux arrivants avec un mot de bienvenue. La conférence pu débuter à l’issue du « quart d’heure lyonnais » (retard traditionnel au début de toute réunion lyonnaise) après la présentation du conférencier :                 « magicien de renommée internationale, expert reconnu en objets de magie et art magique, historien de la magie » par Madame Elisabeth Joly Berlingerie.

L’objet de la conférence était de faire connaître Buatier de Kolta, né Joseph Buatier à Caluire et Cuire en 1847, aux caluirards d’aujourd’hui. Certains découvriront qu’une rue de leur ville (qui fait partie de l’agglomération lyonnaise et jouxte le quartier de Caluire les Maronniers) porte le nom du magicien. Cet enfant du pays, méconnu chez lui, est cependant connu dans le monde entier par ses créations dans le domaine de la magie, créations dont certaines sont encore exploitées aujourd’hui et qui ont fortement et durablement influencé la magie moderne.

Après avoir parlé de la jeunesse de Joseph Buatier, notamment de son passage au grand séminaire de Saint Jodard dans le proche département de la Loire, Hjalmar nous fait découvrir le périple « magique » et fulgurant de Buatier de Kolta après sa rencontre avec Julius Vido de Kolta qui devint, dès ses débuts, son impresario. La carrière de Buatier de Kolta est lancée, il se produit sur les scènes les plus prestigieuses du monde entier d’est en ouest : Italie, Espagne, Portugal, Belgique, Hollande, Allemagne, Autriche, Angleterre, États-Unis, etc., et bien sûr Paris où il rencontre à la salle Thomas Holden, qu’il baptise, Théâtre Buatier de Kolta, un succès inimaginable aujourd’hui.

Hjalmar nous présente de nombreuses illusions imaginées par ce « génie magique » qui fut le véritable créateur des premières « grandes illusions » avec notamment le « dé grossissant » : Buatier de Kolta arrivait sur scène avec une mallette d’où il extrayait un dé de 25 cm de côté qui grossissait jusqu’à libérer la propre épouse du magicien. Hjalmar nous conte le périple de cet objet de magie (convoité comme on l’imagine…) qui forcément changea plusieurs fois de mains et qui appartient maintenant à l’américain John Gaughan (le plus grand créateur contemporain de « grandes illusions », travaillant notamment pour David Coperfield) chez qui Hjalmar a pu l’examiner et sans doute en percer le mystère (mais il ne nous en dira pas plus…). Joseph Buatier décède à La Nouvelle Orléans en 1903 et sa dépouille est ramenée en Angleterre par son épouse qui est anglaise, où il est inhumé à Londres.

La présentation de nombreux documents, pour la plupart issus de la propre collection de Hjalmar, rendit cette conférence particulièrement captivante et parfois émouvante, en particulier lorsque Hjalmar donna lecture d’une lettre (faisant partie de sa collection) d’Arnould, faisant l’éloge de Buatier de Kolta et décrivant ses innombrables succès.

Hjalmar a réuni un nombre considérable d’affiches présentant le magicien, et sa bibliothèque qui contient des volumes d’une insigne rareté et pour certains absents des rayonnages de la Bibliothèque Nationale de France, lui permet de documenter plus que nul autre une conférence qui élargi encore ce qu’il nous avait fait découvrir il y a quelques années dans son ouvrage dont il est co-auteur : « Buatier de Kolta, Génie de l’Illusion » paru en 1997. Espérons que ses nouvelles recherches et découvertes présentées aujourd’hui le conduiront à la publication d’une nouvelle édition de ce livre.

À l’issue de la conférence, qui ne dura pas moins de cinq quarts d’heure, Hjalmar répondit avec précision à de nombreuses questions même les plus malicieuses 

! Le mot de la fin revint à Monsieur Bernard Basse, Président de l’Association Histoire et Patrimoine de Caluire et Cuire qui par ses remerciements salua Hjalmar comme l’historien érudit de la magie.

Mais ensuite Hjalmar n’eut que le temps de boire…le verre d’eau (qu’il n’avait pas touché au cours de sa conférence) tant il fut pressé par le public pour présenter des tours qui émerveillèrent le public pendant près d’une heure. Le public, serré autour du conférencier redevenu artiste laissait éclater sa joie et son admiration et les applaudissements traduisaient l’intensité de son émerveillement. L’heure était très avancée lorsque le Président Bernard Basse remercia une nouvelle fois, sous des applaudissements nourris, Hjalmar et Gerda.

 

 

Hubert Ducreux-Portier, 19 décembre 2017.

 

 



Réagir


CAPTCHA